Apprendre à soupirer en conscience

Soupirer est souvent associé à l’expression d’un désagrément, d’un ras-le-bol, d’un énervement qui s’adressent à l’autre. Il n’en est rien ! Soupirer est un processus naturel et vital. Je vous propose de redécouvrir le pouvoir bienfaisant du soupir et de le pratiquer aussi souvent que nécessaire. Vous pourrez soupirer en conscience sans ressentir le jugement négatif des autres.

Soupirer, un processus naturel et vital

Nous soupirons naturellement en moyenne une fois toutes les… cinq minutes ! Et, vous en conviendrez, cela ne fait pas pour autant de nous des soupirants éperdus d’amour pour tout ce qui nous entoure. Si nous soupirons autant sans nous en rendre compte, c’est que notre corps en a besoin.

Notre respiration est contrôlée par notre système nerveux autonome. Cela signifie que nous n’avons pas besoin d’être conscient de notre respiration de façon permanente. Le soupir comme la respiration est un mécanisme de survie. Il permet à nos poumons et plus particulièrement à leurs alvéoles, de rester gonflés et de ne pas se rétracter.

Ainsi, cette régulation naturelle nous permet d’avoir une meilleure qualité de respiration. Les échanges gazeux entre les poumons et le sang se font de façon continue et permettent à notre cerveau de fonctionner correctement sans interruption.

Pourquoi le soupir a une connotation négative

L’action de soupirer est souvent associée à l’expression de nos émotions désagréables : la tristesse, la colère, la frustration. Si vous soupirez, vous pouvez être certain que votre entourage vous demandera si ça va, si vous n’êtes pas fatigué ou énervé !

Les émotions désagréables sont bien souvent causes de stress. Elles envoient un message à votre cerveau qu’il va falloir vous adapter, agir par rapport à cet état émotionnel dans lequel vous vous trouvez. Pour fonctionner, votre cerveau a besoin d’oxygène et en état de stress, il en a davantage besoin. Il va donc demander une dose supplémentaire d’oxygène grâce au soupir.

Alors, oui, vous êtes peut-être en colère, triste ou frustré, mais l’action de soupirer va vous permettre :

  • de prendre conscience de votre état émotionnel,
  • de l’accepter,
  • de réfléchir à comment améliorer votre état,
  • à agir

Et c’est plutôt positif !

Apprendre à soupirer en conscience

Apprenez à soupirer en conscience

J’espère que vous êtes convaincu que soupirer est essentiel. Ce que je vous propose est d’apprendre à soupirer sans porter de jugement négatif sur cette capacité de votre corps. Ecoutez la relaxation et pratiquez le plus souvent que vous pouvez cet exercice de respiration. Il s’agit de soupirer en conscience.

Si votre entourage vous fait remarquer que vous êtes dans un état émotionnel négatif parce que vous soupirer, acceptez cette remarque et partager ce que cet article vous a appris sur l’aspect naturel et vital du soupir. Cela peut-être aussi l’occasion de parler de cet état émotionnel : vous pourriez être surpris du nombre de personnes qui vous aideront à résoudre votre problème !

Vous trouverez juste au-dessous la retranscription de la relaxation, une petite notice explicative et le mp3 que vous êtes libre de télécharger pour pouvoir l’écouter quand vous le souhaitez.

Saviez-vous que le soupir est naturel et vital ? Est-ce que soupirer en conscience vous fait du bien ? Faites-moi part de votre expérience en commentaires.

Je vous souhaite une bonne écoute !

Bienvenue dans cette écoute relaxante, trois minutes pour apprendre à soupirer
Vous pouvez vous installer en position assise ou rester debout, et si vous le souhaitez, vous pouvez fermer les yeux. Vous vous concentrez sur votre respiration, vous prenez conscience de votre respiration, vous entrouvrez légèrement les lèvres, vous vous concentrez sur l’air qui entre par votre nez et qui sort par votre bouche, sur la circulation de cet air dans vos poumons… Votre respiration est calme, votre corps détendu et vous prenez conscience du bien-être que vous procure le simple fait de respirer calmement… Vous pouvez poser une main sur votre thorax, votre poitrine et prendre conscience du mouvement de cette partie de votre corps à l’inspiration et à l’expiration… Vous allez adopter une respiration plus profonde, une respiration abdominale, vous pouvez poser votre autre main sur votre ventre, sur l’inspiration vous allez laisser votre ventre se gonfler comme un ballon, sur l’expiration vous le sentez se dégonfler, vous inspirez par le nez et expirez par la bouche… A présent vous inspirez rapidement, d’un coup par le nez et vous expirer longuement et fort par la bouche… Vous soupirez et à chaque soupir vous évacuer le négatif, ce qui ne vous est pas utile, ce dont vous n’avez pas besoin, ce dont votre corps et votre mental n’ont pas besoin… vous pouvez associer à votre soupir un léger mouvement d’épaule, sur l’inspiration vous lever les épaules et sur l’expiration vous les relâcher… Avant de rouvrir les yeux, vous pouvez activer vos trois capacités : la confiance, l’harmonie et l’espoir…
Merci d’avoir écouté cette relaxation !

Infographie - Apprendre à soupirer
Relaxation – Apprendre à soupirer en conscience

Si vous avez aimé cette publication, vous êtes libre de la partager !
  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  

Psychanalyste et sophrologue Passionnée de littérature et d'écriture

Un commentaire

Laisser un commentaire

Vous êtes libre de recevoir gratuitement le livret "Apprendre à identifier ses stresseurs"